AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When will I learn that? Everything about that girl's bad. [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khaleesi
Chasseuse
avatar

Messages : 116
Pop's : 21
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 16
PUF : Rivy /Cupcake / Kurara / Femme de Thomas Sangster (a)

MessageSujet: When will I learn that? Everything about that girl's bad. [LIBRE]   Mer 20 Mai 2015 - 16:45

OPERATOR
Fear is only in our minds
« Je ne savais pas où j'allais, je savais simplement que je marchais. Je ne savais pas où j'étais, je savais simplement que j'étais perdue. Je ne savais pas qui j'étais, je savais simplement que je vivais.

Et, dans les circonstances présentes, cela me convenait parfaitement. C'était déjà un miracle d'avoir survécu au Grand Grondement, comme pouvaient le témoigner les carcasses de bâtiments qui s'étaient effondrés, les ruines d'un passé trop proche et trop lourd. Celui-ci me parvenait comme des flashs rapides, si bien que je ne pouvais en saisir tous les détails. Tout ce qui m'appartenait autrefois n'était plus qu'une réminiscence au goût amer, acariâtre liqueur coincée dans ma gorge et sur ma langue. J'ai cligné plusieurs fois des paupières pour chasser les larmes qui me montaient aux yeux. Non, je ne craquerais pas, comme je n'avais jamais cassé, telle une pousse de roseau abandonnée : je pliais mais ne rompais pas. Belle comparaison que celle-là bien que je ne susse pas si elle s'appliquait réellement à moi. Mais, ces derniers temps, j'ignorais bien trop de choses ; et je me sentais comme asphyxiée dans un abîme angoissant, comme prise par les pattes arrières et entraînée par une quelconque force plus puissante que moi. Étais-je observée, dans ma vie de tous les jours ? Y avait-il quelque chose qui attendait que je m'écroule pour me clouer au sol et m'empêcher de me rehausser ?

«I need a cure.»

Un remède, c'était tout ce que je demandais. Une sorte de drogue qui me permettrait d'oublier ma douleur. Une injection quotidienne de morphine me pourvoirait. Pour qu'on ne voie pas l'affliction dans laquelle j'évoluais quotidiennement. Depuis que j'avais intégré la meute des Wild, je gagnais plutôt bien à ce jeu abrupt contre moi-même et mes antécédents. Mais combien de temps allais-je tenir à subir mes propres affronts ?

Alors que la nuit s'installait sur le camp des Wild, alors qu'ils allaient s'endormir, tous pelotonnés les uns contre les autres, alors que le souffle de la nature faisait tournoyer les arbres à la lisière, je baissais la tête, les yeux fermés, fatigués, et je me laissais emporter par ce dangereux gouffre quelques instants, avant de revenir à la réalité, comprenant que je ne devais pas me morfondre... Languir ne servirait à rien. Cela ne me ferait peut-être pas du mal, mais certainement pas du bien.

D'habitude, je détestais la solitude, et pourtant, ce jour-là, j'ai juste eu envie de m'isoler un peu. C'était une journée chaude de fin de printemps ; le mois de mai devait toucher à sa fin. Le Grand Grondement datait d'un peu plus d'un mois déjà. Par moments, j'avais l'impression qu'il s'était déroulé la veille, et à d'autres, j'avais plutôt le sentiment qu'il avait eu lieu une éternité plus tôt. J'ai quitté le camp tôt le matin, pour qu'on ne remarque pas tout de suite mon absence. Cela faisait quasiment un mois, tous les jours, que j'allais chasser pour nourrir le camp, et je m'estimais digne d'un peu de repos, puisque les proies étaient de plus en plus abondantes dans la forêt, en raison de la bonne saison, mais je n'étais pas tout à fait sûre que mes supérieurs fussent ravis que je joue la fille de l'air. Aussi me suis-je éclipsée sans parler à personne, et avec discrétion.

Mes pas m'ont amenée pour une obscure raison tout près de l'ancienne ville, quasiment entièrement morte. Pratiquement aucun bâtiment ne tenait toujours debout, et ce spectacle désolant m'a comprimé la poitrine dans ma cage thoracique. C'était la ville que j'avais connue, aimée, qui avait été ma seule, première et dernière maison. Oui, j'avais, pour l'instant en tous cas, un peu de mal à considérer le clan des Wild comme ma famille, ma demeure.

J'ai distingué, au loin, un parc encore verdoyant. Il n'avait presque pas plu depuis le Grand Grondement, et cela m'a surpris. Cependant, c'était un agréable étonnement, puisque c'était le square où j'avais maintes fois joué avec d'autres chiens domestiques, que j'avais perdus de vue depuis la catastrophe. Le cœur pincé, je me suis demandé s'ils allaient bien, s'ils n'étaient pas enfouis sous les décombres de couleur monocorde des maisons anéanties en quelques secondes. Dans ce petit jardin au bassin vide désormais, qui était autrefois luxuriant, mon Deux-Pattes me promenait souvent, de par sa position géographique et de sa sympathie. Cet élan de nostalgie ne m'a pas fait beaucoup de bien, mais au moins j'ai revu des endroits qui m'étaient chers.

J'étais encore à la lisière de la forêt. Elle bordait une route de goudron gris, complètement défoncée. Au-delà s'étalait la ville, une masse décharnée de désolation et de destruction.

Aurai-je le courage de franchir cette route qui me séparait des ruines ?

Cette route qui me séparait de mon passé...

J'ai fait les pas qui me rattachaient encore à mon semblant de vie d'oisiveté, et j'ai traversé la route. Je ne risquais rien concernant les boîtes mobiles, puisque le chemin n'était plus du tout praticable par elles, et je doutais qu'elles pussent marcher sur de tels terrains.

Arrivée de l'autre côté, j'ai respiré un grand coup. L'air était froid, presque triste. La ville n'était plus qu'un fantôme, une grande chimère qui semblait pouvoir m'engloutir à tout instant. L'ambiance glauque me collait à la peau, et j'avais l'impression de pouvoir me faire attaquer par derrière à n'importe quel moment. J'ai vu, au loin, ce qui devait être autrefois un terrain d'un de ces sports que les Deux-Pattes pratiquaient avec une balle noire et blanche, mais qui n'était plus qu'un vaste terrain vague spectral. Les cages aux filets blancs dans lesquels ils lançaient les ballons s'étaient effondrés sur le gazon boueux.

Perdue dans mes pensées, je n'ai pas vu que je n'étais pas le seul chien dans cette ville figée par le temps par le désastre du Grand Grondement... »
FICHE PAR DITA | EPICODE


Hors RP:
 

____________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven
Alpha
avatar

J'appartiens à la meute des : Wild Je suis âgé(e) de : 4 ans
Et je suis de la race des : Groenendaël

Messages : 479
Pop's : 376
Date d'inscription : 21/01/2014
Age : 16
PUF : Akora

MessageSujet: Re: When will I learn that? Everything about that girl's bad. [LIBRE]   Mer 20 Mai 2015 - 18:34

Attend attend, j'arrive je répond ce soir !

____________


Merci Farren =)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://survivors.forummotion.com/
Khaleesi
Chasseuse
avatar

Messages : 116
Pop's : 21
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 16
PUF : Rivy /Cupcake / Kurara / Femme de Thomas Sangster (a)

MessageSujet: Re: When will I learn that? Everything about that girl's bad. [LIBRE]   Mer 15 Juil 2015 - 20:09

Personne ? :v:

____________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farren
Membre
avatar

J'appartiens à la meute des : Leashed Je suis âgé(e) de : 2 ans
Et je suis de la race des : Azawakh

Messages : 247
Pop's : 2574
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 19
PUF : Flint, Farren, Haku

MessageSujet: Re: When will I learn that? Everything about that girl's bad. [LIBRE]   Mer 4 Nov 2015 - 18:54

Je répondrai bien mais je dois d'abord savoir si c'est toujours d'actualité :p

____________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: When will I learn that? Everything about that girl's bad. [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

When will I learn that? Everything about that girl's bad. [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "We can only learn to love by loving"
» Every day I learn to know the new you
» " I live and I learn " - Dolores Brook McFear -
» Narcissa ♠ Blackbird singing in the dead of night take these broken wings and learn to fly
» Learn to love you || PV HOLY.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SURVIVORS RPG :: Archives :: Archives :: Archives des RP's-